[DIVERSITHEQUE] Chronique de Comment se comporter comme une personne normale de T.J Klune

Résumé : Gustavo Tiberius n’est pas normal. Il en est conscient, tout comme le reste des habitants d’Abby, petite ville de l’Oregon. Il lit des encyclopédies chaque soir avant de dormir, a un furet de compagnie qu’il a baptisé Harry S. Truman, possède un vidéoclub où personne ne met les pieds, et ses plus proches amis sont Lottie, une dame dont les cheveux ressemblent à ceux d’une drag-queen, et un trio de vieux motards chevauchant de Vespa répondant au nom des « We Three Queens ».
Gus n’est pas normal. Et ça lui va très bien. Tout ce qu’il demande, c’est qu’on le laisse tranquille.
Jusqu’au jour où entre dans sa vie Casey, un camé asexuel branché, et accessoirement le nouvel employé de chez Lottie’s Lattes. Pour une raison qu’il ne comprend pas, ce dernier pense que Gus est l’être le plus fabuleux sur Terre. Et il se pourrait bien que Gus commence à penser la même chose de Casey, même si celui-ci passe sa vie à poster des photos de sa nourriture sur Instragram.
Mais Gus n’est pas normal est Casey mérite quelqu’un qui l’est. Voulant soudain être ce quelqu’un, Gus sort de sa zone de confort et formule un plan pour devenir la personne la plus normale au monde.
Après tout, qu’est-ce qui pourrait bien clocher ?

Editeur : MxM Bookmark
Date de sortie : avril 2018
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 264

Radar à diversité : romance M/M, asexualité + #ownvoices, PTSD

L’avis de @planetediversite : Après avoir beaucoup entendu parler de cet auteur en bien que ce soit pour ses romans de SF, d’urban fantasy ou de contemporain comme ici, j’ai décidé d’enfin me lancer. Et quel plaisir de trouver un roman avec des personnages queer drôle et sans tragédie !
Après la mort de son père, Gus s’installe dans une routine qu’il répète de la même façon chaque jour. Il travaille dans un vidéoclub qui ne marche pas tellement mais il n’aime pas tellement le changement et se complaît dans sa vie où tout est minuté. On comprend qu’il trouve du réconfort dans ses habitudes. Il n’aime pas quand on lui répète sans arrêt de sourire. Mais tout ça s’effondre, lorsqu’il rencontre Casey, un hipster qui vient d’arriver en ville et travaille dans le café de sa tante.
Alors que Casey entre dans la vie de Gus, celui-ci commence à vouloir sortir de sa routine et à vouloir « devenir normal » en suivant des conseils qu’il trouve sur Internet.

Ce que j’ai aimé :

→ Gus et Casey : Gus est un personnage très réel qui fait des crises de panique et qui préfère rester dans son cocon. Malgré tout, c’est aussi un jeune homme hilarant qui m’a fait mourir de rire par son comportement et ses remarques et qui m’a parfois touché par sa gentillesse.
Quant à Casey c’est un hipster asexuel avec un PTSD et qui fume de la marijuana. Il parle très tôt à Gus de son asexualité et la conversation menée sur le sujet est très bien faite.
Ce sont deux personnes que tout oppose : l’un est réservé et calme, l’autre est extroverti, l’un travaille dans un vidéoclub, l’autre poste des photos de tout ses repas sur Instagram. Malgré tout leur relation qui évolue et se construit petit à petit est adorable. Ils flirtent beaucoup et Gus est très respectueux de l’asexualité de Casey, lui demandant toujours si il peut l’enlacer ou le toucher.
En plus de l’asexualité, l’auteur éduque aussi ses lecteurs sur l’aromantisme, la demisexualité…
→ Les personnages secondaires : Le trio de motardes (qui sont soit soeurs, soit lesbiennes et polyamoureuses) m’a beaucoup plu. Tout comme le père de Gus car même s’il est mort, Gus pense beaucoup à lui et l’amour du père pour son fils m’a beaucoup ému. Même le furet, Harry S. Truman m’a plu !
Le message du livre : Malgré tout ce que Gus fait pour essayer d’être « normal », le message important que fait passer le roman reste : « Be yourself, no matter what. Be proud of yourself against all odds. Accept others the way they are, strange, weird or otherwise. » et c’est toujours bien de la rappeler. Il n’y a aucune façon d’être « normal ».
Comme vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre qui est bourré d’humour avec une romance saine et mignonne et des thèmes importants. La seule chose qui m’a un peu dérangé c’est l’abondance de la marijuana que j’ai trouvé sans intérêt mais passons. Comment se comporter comme une personne normale est un roman que je vous conseille, vous ne pouvez pas passer à côté !

9/10

Un commentaire

  1. J’avoue que la feuille de cannabis sur la couv’ me faisait déjà pas envie, si en plus tu dis qu’ils en parlent beaucoup dans le bouquin je vais passer mon chemin. C’est vraiment un élément que j’aime pas dans les livres >_<
    (ps: tu as fait un mix entre l'anglais "extrovert" et le français "extraverti" ^^ )

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s