[DIVERSITHEQUE] Chronique de Le Chant d’Achille de Madeline Miller

Résumé : Le jeune Patrocle est envoyé dans le royaume de Phthie. Il y rencontre Achille qui est tout ce qu’il n’est pas : un jeune prince brillant, aimé et admiré. Patrocle devient son écuyer. Rien ne devrait les rapprocher et, pourtant, les deux jeunes hommes nouent des liens d’amitiés très forts qui évoluent en passion amoureuse.
Achille sait qu’il est appelé à vivre un destin exceptionnel. Il s’engage donc immédiatement pour faire le siège de Troie. Patrocle, beaucoup moins héroïque, suit son ami à contre cœur. La guerre de Troie éprouvera les deux hommes. Elle ébranlera leur histoire d’amour et remettra également en question leurs convictions les plus profondes.

Editeur : Pocket
Date de sortie : 2 avril 2015
Genre : Historique, réécriture
Nombre de pages : 471

TW : violence, misogynie, sexisme, viol…

Radar à diversité : romance M/M

L’avis de @littleandthemoon : J’ai lu ce livre à sa sortie en 2015 alors j’espère en avoir encore un souvenir assez parlant pour pouvoir faire une chronique construite.

Si Achille est un demi-dieu à qui on a promit un grand destin et Patrocle est plutôt un prince timide, maladroit et dont son père se fiche royalement. Mais dès leur rencontre, un lien fort se créer entre eux et ils ne se quitteront plus jusqu’à qu’éclate la guerre de Troie et que le pire se produise.
L’autrice reste fidèle au récit d’Homère et aux légendes grecques tout en remplissant les blancs laissés au fil du temps. On y découvre les personnages sous un nouveau jour notamment Achille qui peu paraître peu sympathique au début et qui petit à petit nous montre aussi ses qualités. On le voit à travers les yeux de Patrocle, on découvre donc un Achille qui aime avec ferveur, déchiré par le grand destin qui l’attend. Achille est un personnage qui, au fil du temps, est devenu un symbole et ici, il redevient humain. Il a des rêves, des espoirs.
La première partie est plus lente, on apprend à connaître les personnages et les enjeux de l’histoire. Mais dès la deuxième partie, celle où on se retrouve plongé dans la guerre de Troie, tout s’accélère et on est au beau milieu de l’action.
Ici Achille et Patrocle ne sont ni cousins, ni de très bons amis, ils sont amants. Leur attraction et leur relation se développe tout au long du roman. Ils vivent énormément de choses ensemble et leur histoire commune les rapproche. Le Chant d’Achille se lit comme Roméo et Juliette : on connait l’histoire, on connait la fin mais on espère désespérément que cette fois ce sera différent. Evidemment, la fin de ne change jamais et on se retrouve à pleurer devant le lyrisme de Madeline Miller qui a une plume incroyable, riche et pleine de détails.
Le Chant d’Achille est un roman organique sur l’amour entre deux hommes. On y parle de gloire, de sang, de destin, de l’importance de ne pas être oublié, de la violence des hommes et de l’amour dont ils sont aussi capables. Si vous êtes prêt-e-s pour une romance à vous briser le coeur, tournez-vous sans hésiter vers ce livre.

He is half of my soul, as the poets say.

9/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s