[FEMINI-BOOKS] Girl made of stars d’Ashley Herring Blake

Pour notre deuxième participation au projet Femini-books (premier Femini-books), c’est d’un roman avec un sujet dur que nous allons aborder puisque Girl made of stars d’Ashley Herring parle de viol, de culture du viol et de tout ce qui en découle.

Résumé : Mara et Owen sont à peu près aussi proches que des jumeaux puissent l’être. Alors, quand l’amie de Mara, Hannah accuse Owen de viol, Mara ne sait pas quoi penser. Le frère qu’elle aime peut-il vraiment être coupable d’un crime aussi violent ? Déchirée entre la famille qu’elle aime et son honnêteté, Mara se sent perdue et le fait que les choses soient tendues entre son ex-petite amie n’aide pas.

Tandis que Mara, Hannah et Charlie naviguent sur ce nouveau terrain, Mara doit faire face à un traumatisme de son propre passé et décider de la place de Charlie dans son avenir.

Editeur : HMH Books
Date de sortie : 15 mai 2018
Genre : Contemporain, YA
Nombre de pages : 295

Radar à diversité : bisexualité, non-binarité, anxiété, POC…

TW : viol, pédophilie, biphobie, homophobie, dépression, PTSD…

L’avis de @littleandthemoon : Lorsque Mara apprend que son propre frère a violé sa petite-amie, elle se retrouve déchirée entre ses valeurs, le féminisme qu’elle défend et son amour pour sa famille. Elle veut vraiment croire Owen qui promet qu’il n’aurait jamais fait ça. Le roman devient essentiel une introspection où Mara va apprendre à grandir et à faire face à ses propres démons.
La tragédie soulève tout un tas de questions et de problèmes et l’autrice ne cherche pas à les contourner, elle les affronte un par un. On y parle des reproches que subit la victime (si Hannah était bourrée lors de son viol, en est-ce vraiment un ?), on y parle du consentement dans un couple (si les deux étaient ensemble, était-ce vraiment un viol ?), on y parle des privilèges des hommes (Owen est un bon garçon qui va avoir une bourse d’études, pourquoi ruiner sa vie ?).
C’est un roman plein de douleur mais aussi plein d’humanité. Il pourrait être simple pour Mara de mentir comme le fait sa famille mais elle comprend que l’agression ne s’en ira pas juste parce qu’elle ferme les yeux. Il y a une victime derrière tout ça.
C’est aussi un roman qui parle de l’après. De réapprendre à guérir et à aimer son corps de nouveau. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de le faire mais des centaines, des milliers.

“Some parts of me are gone. Some others have come alive, woken by the need to fight, to matter, to be heard. Some parts are wary, others angry, others heartbroken. But I’m still me. I’m still moving.”

L’autre point de l’histoire est la relation de Mara avec Charlie. Mara est bisexuelle, elle vient de rompre avec sa petite-amie, Charlie qui est genderqueer (et utilise le prénom elle). Sa relation avec Charlie et pourquoi elle n’a pas fonctionné joue aussi un rôle important dans l’histoire. Charlie est un personnage qui apprend à se découvrir, qui cache la vérité à ses parents, on y voit les luttes de sa vie quotidienne. J’ai beaucoup aimé la voir évoluer et prendre de l’assurance.

« I’m not sure. Both? Neither? Something else altogether? »

Le personnage de la mère de Mara et Owen est aussi intéressant. Au début du roman, elle se dit elle-même féministe et encourage sa fille à se servir de sa voix pour changer les choses. Mais plus l’histoire se déroule et plus, on la voit se détourner de ses valeurs là pour protéger son fils. J’ai trouvé ça fort de montrer la difficulté d’avouer que quelqu’un qu’on aime à fait quelque chose d’horrible.

Pour conclure, l’autrice fait un travail brillant avec un sujet sensible. Tout est fait avec beaucoup de compassion et de sentiments, sans jamais détourner les yeux sur les moments durs et moins beaux. C’est un roman sur les dégâts qu’engendrent le viol et les dégâts qu’engendrent les doutes et la méfiance envers les victimes. Il est nécessaire d’écouter les victimes.

“This. This is why I never said anything. Because no one ever believes the girl.”

10/10

Femini-books :

4 commentaires

  1. La couverture est magnifique. J’avais déjà entendu parler de ce roman, et je ne suis pas étonnée que tu en tires autant de bons échos, de problématiques fines et complexes, de sujets intéressants. Espérons qu’il sera traduit en français à l’avenir 🙂 Merci pour cette critique qui en dit davantage sur le livre et ses thèmes !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s