[DIVERSITHEQUE] Chronique de The Love and Lies of Rukhsana Ali de Sabina Khan

Résumé : Rukhsana Ali, âgée de 17 ans, fait de son mieux pour répondre aux attentes de ses parents musulmans et plutôt conservateurs, mais ces derniers temps, elle trouve cela de plus en plus difficile à faire. Elle roule des yeux au lieu de crier quand ils favorisent de manière flagrante son frère et elle s’habille de façon conservatrice à la maison et porte en cachette du maquillage et des crop tops aux fêtes. Heureusement, il ne reste que quelques mois entre sa vie bien surveillée à Seattle et sa nouvelle vie à Caltech, où elle pourra poursuivre son rêve de devenir ingénieure.
Mais quand ses parents la surprennent en train d’embrasser sa petite amie Ariana, tous les plans de Rukhsana s’effondrent. Ses parents sont dévastés : être gay ressemble à une condamnation à mort dans la communauté bengali. Ils emmènent immédiatement Rukhsana au Bangladesh, où elle est plongée dans un monde de mariages arrangés et de traditions. En lisant l’ancien journal de sa grand-mère, Rukhsana découvre des choses bien utiles.
Rukhsana se rend compte qu’elle doit trouver le courage de se battre pour son amour, mais peut-elle le faire sans perdre tout le monde et sa future vie ?

Editeur : Scholastic Press
Date de sortie : 29 janvier 2019
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 336

TW : homophobie, racisme

Radar à diversité : homosexualité, pp musulmane + #ownvoices

L’avis de @littleandthemoon : The Love and Lies of Rukhsana Ali est de ses contemporains qu’on lit en une journée tellement l’histoire nous agrippe sans vouloir nous lâcher.
Le livre commence un roman YA plutôt banal, mis à part que l’héroïne est bengali et que c’est très rarement représenté. Mais on y voit une jeune fille jongle entre les cours, ses amies et sa famille. Rukhsana a aussi une petite-amie mais ses parents ne sont pas au courant. C’est lorsqu’ils surprennent Rukhsana en train d’embrasser une fille que l’histoire prend un tout autre tournant.
Rukhsana est envoyée au Bengladesh, dans sa famille. Dans tout le roman, on sent l’amour de Rukhsana pour sa culture et sa famille et beaucoup moins pour les anciennes traditions. Pour moi qui ne connait rien de la culture bengali, j’ai vraiment été émergé dans cet univers grâce à l’écriture de l’autrice. Entre la nourriture, les vêtements et l’architecture, on s’y croirait. Je ne peux pas vraiment parler de la représentation de la culture alors je vous renvoie vers la chronique d’une lectrice concernée (ici).
Rukhsana est un personnage fort qui fait une superbe narratrice pour ce roman. Elle passe par plusieurs émotions, apprend beaucoup et s’émancipe avec l’aide de sa famille et de ses amies.
J’ai beaucoup apprécié la famille de Rukhsana qui sont pour la plupart un énorme soutien pour elle. Je pense notamment à son frère Aamir ou à sa cousine Shaila. On rencontre aussi un autre personnage qui sera essentiel pour Rukhsana, sa grand-mère, dont elle va découvrir le passé tragique.
J’ai beaucoup aimé la scène où Rukhsana rencontre d’autres personnes queer au Bengladesh, des personnes militantes en plus qui lui expliquent la situation dans leur pays.
Pour être honnête, je n’ai pas tellement accroché à la romance entre Rukhsana et Adriana qui s’engueulent tellement de fois qu’on ne les compte plus. J’ai trouvé Adriana assez insensible à la situation de Rukhsana; bien qu’elle apprenne plus tard de ses erreurs.
Si les parents de Rukhsana vont vous donner envie de serrer les poings et de hurler à chaque fois qu’ils ouvrent la bouche, la fin laisse quand même place à l’espoir. Il n’empêche que l’abus physique et émotionnel est difficilement pardonnable et j’ai trouvé leur rédemption est un peu trop rapide (à peine quelques pages).
The Love and Lies of Rukhsana Ali est un roman que je recommande à 100%. Loin des stéréotypes et bien loin de ce que le contemporain YA fait en général. L’autrice s’est en plus inspirée du coming-out de sa propre fille et de son courage pour écrire ce roman.

« You have no idea how hard it is to constantly feel like you have to represent your entire culture. »

9,5/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s