[RECOMMANDATIONS] Des livres à lire pour le Black History Month


Titre : Victoire-Divine d’Edith Kabuya

Résumé : Victoire-Divine Kembonayawhé a quatorze ans, toutes ses dents, et de la répartie pour cent ! Elève douée, elle a obtenu une bourse pour fréquenter Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, le pensionnat le plus huppé de la province. Mais cette école n’a rien d’ordinaire : les élèves y sont maîtres et rois !

Chaque année, les plus populaires désignent un Intouchable, le souffre-douleur qui subira le mépris et les moqueries de tous. Victoire ne se gêne pas pour dénoncer cette tradition épouvantable, si bien que, cette fois, l’élue n’est nulle autre qu’elle…
Contrairement à tous les Intouchables précédents, l’adolescente n’a pas l’intention de se laisser faire sans se battre.

Une seule solution s’impose : déclarer la guerre.

Pourquoi le lire ? C’est un livre jeunesse pour les 11-15 ans drôle avec un personne principal mordant auquel les adolescent·e·s noir·e·s, mais pas uniquement, pourront s’identifier. C’est un roman qui parle aussi d’harcèlement et de racisme.

Titre : My life matters de Jay Coles

Résumé : Marvin Jonhson, 17 ans, est un excellent élève qui fait tout pour éviter les ennuis. Mais quand on est noir dans une Amérique de blancs, les ennuis ne sont jamais loin. Lorsque Tyler, son frère jumeau, va à une soirée organisée par un gang du quartier, Marvin l’accompagne, avec la ferme intention de veiller sur lui.

Soudain, c’est le chaos. Descente de police, coups de feu. Marvin perd son frère dans la panique. Le lendemain matin, Tyler n’est toujours pas à la maison. Aucune nouvelle de lui. Lentement, la réalité s’impose : il a disparu.

Pendant les jours qui suivent, Marvin et sa mère cherchent Tyler sans relâche. Jusqu’à ce qu’on leur annonce que le corps de Tyler a été retrouvé. Mais la vidéo qui tourne sur le web raconte une histoire encore plus glaçante : Tyler a été abattu par un policier, alors qu’il essayait de rentrer chez lui.

Après ce drame, les réseaux sociaux s’emparent de l’histoire. Marvin semble être le seul à ne pas oublier que Tyler était plus qu’un fait divers…

Pourquoi le lire ? Dans la veine de The Hate U Give, My Life Matters aborde des sujet sensibles et notamment celui des violences policières.

Titre : Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Résumé : Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?

De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant.

Pourquoi le lire ? Un roman fort sur le déracinement et le racisme aux Etats-Unis par une autrice féministe et engagée.

Titre : Qui a peur de la mort ? de Nnedo Okorafor

Résumé : Afrique, après l’apocalypse. Le monde a changé de bien des façons, mais il est une région où les génocides intertribaux continuent d ensanglanter la terre.
Une femme survit à l’anéantissement de son village et au viol commis par un général ennemi.
Elle erre dans le désert dans l espoir d y mourir, mais donne naissance à une petite fille dont la peau et les cheveux ont la couleur du sable.
Persuadée que son enfant est différente, extraordinaire, elle la nomme « Onyesonwu », ce qui signifie, dans une langue ancienne : « Qui a peur de la mort ? »
À mesure qu Onye grandit, elle comprend peu à peu qu’elle porte les stigmates physiques et sociaux de sa violente conception.
Des pouvoirs magiques aussi insolites que remarquables commencent à se manifester chez elle alors qu elle est encore enfant. Sa destinée mystique et sa nature rebelle la poussent à quitter son foyer pour se lancer dans un voyage qui la forcera à affronter sa nature, la tradition, l’histoire, l’amour, les mystères spirituels de sa culture, et à apprendre enfin pourquoi elle a reçu le nom qu’elle porte : Qui a Peur de la Mort.

Pourquoi le lire ? Un roman #ownvoices, afrofuturiste et féministe avec de la magie et une héroïne qui ne vous laissera pas indifférente. (TW : viol, scènes graphiques…)

Titre : Comment je suis devenu Malcolm X de Ilyasah Shabazz

Résumé : Les parents de Malcolm ont toujours poussé à réaliser ses rêves. Mais comment Malcolm Little peut-il continuer à espérer après le meurtre de son père et l’internement de sa mère en hôpital psychiatrique ? D’autant que ses professeurs lui rient au nez lorsque Malcolm leur confie vouloir devenir avocat. Devenu orphelin, privé de ses frères et soeurs, Malcolm décide de fuir ce monde dominé par les blancs, d’abord à Boston, chez sa demi-soeur, pour s’étourdir de musique, d’alcool et de danse, avant de partir à Harlem, et de devenir un escroc accompli. Emprisonné pour vol à l’âge de 20 ans, Malcolm découvrira la religion musulmane, rencontrera la foi et deviendra Malcolm X, grand prêcheur militant pour la défense du peuple noir.

Pourquoi le lire ? Ecrit par la propre fille de Malcolm X, ce roman est idéal pour introduire la figure emblématique de Malcolm X aux adolescents.

Titre : Children of Blood and Bones de Tomi Adeyami

Résumé : Zélie Adebola remembers when the soil of Orïsha hummed with magic. Burners ignited flames, Tiders beckoned waves, and Zélie’s Reaper mother summoned forth souls.
But everything changed the night magic disappeared. Under the orders of a ruthless king, maji were killed, leaving Zélie without a mother and her people without hope.
Now Zélie has one chance to bring back magic and strike against the monarchy. With the help of a rogue princess, Zélie must outwit and outrun the crown prince, who is hell-bent on eradicating magic for good.
Danger lurks in Orïsha, where snow leoponaires prowl and vengeful spirits wait in the waters. Yet the greatest danger may be Zélie herself as she struggles to control her powers and her growing feelings for an enemy.

Pourquoi le lire ? Si vous cherchez un bon roman de fantasy avec des personnages racisés, c’est vers celui-ci qu’il faut se tourner. Avec un système de magie original et un univers qui s’inspire de la mythologie nigérienne.

Titre : Dread Nation de Justina Ireland

Résumé : Jane McKeene was born two days before the dead began to walk the battlefields of Gettysburg and Chancellorsville—derailing the War Between the States and changing America forever. In this new nation, safety for all depends on the work of a few, and laws like the Native and Negro Reeducation Act require certain children attend combat schools to learn to put down the dead. But there are also opportunities—and Jane is studying to become an Attendant, trained in both weaponry and etiquette to protect the well-to-do. It’s a chance for a better life for Negro girls like Jane. After all, not even being the daughter of a wealthy white Southern woman could save her from society’s expectations.
But that’s not a life Jane wants. Almost finished with her education at Miss Preston’s School of Combat in Baltimore, Jane is set on returning to her Kentucky home and doesn’t pay much mind to the politics of the eastern cities, with their talk of returning America to the glory of its days before the dead rose. But when families around Baltimore County begin to go missing, Jane is caught in the middle of a conspiracy, one that finds her in a desperate fight for her life against some powerful enemies. And the restless dead, it would seem, are the least of her problems.

Pourquoi le lire ? Une héroïne comme on en voit rarement dans les livres YA, un roman historique avec des zombies qui ne détourne pas yeux face au racisme violent de l’époque.

Titre : Piecing Me Together de Renée Watson

Résumé : Jade believes she must get out of her neighborhood if she’s ever going to succeed. Her mother says she has to take every opportunity. She has. She accepted a scholarship to a mostly-white private school and even Saturday morning test prep opportunities. But some opportunities feel more demeaning than helpful. Like an invitation to join Women to Women, a mentorship program for “at-risk” girls. Except really, it’s for black girls. From “bad” neighborhoods.
But Jade doesn’t need support. And just because her mentor is black doesn’t mean she understands Jade. And maybe there are some things Jade could show these successful women about the real world and finding ways to make a real difference.

Pourquoi le lire ? Un roman sur les microagressions quotidiennes que subit une jeune fille noire aux Etats-Unis dans son école où il n’y a presque que des Blancs. Dans la lignée de The Hate U Give, ce livre parle de racisme, de violences policières et bien plus encore.

Titre : Akata Witch de Nnedo Okorafor

Résumé : Born in New York, but living in Aba, Nigeria, twelve-year old Sunny is understandably a little lost. She is albino and thus, incredibly sensitive to the sun. All Sunny wants to do is be able to play football and get through another day of school without being bullied. But once she befriends Orlu and Chichi, Sunny is plunged in to the world of the Leopard People, where your worst defect becomes your greatest asset. Together, Sunny, Orlu, Chichi and Sasha form the youngest ever Oha Coven. Their mission is to track down Black Hat Otokoto, the man responsible for kidnapping and maiming children. Will Sunny be able to overcome the killer with powers stronger than her own, or will the future she saw in the flames become reality?

Pourquoi le lire ? Un autre roman de Nnedo Okorafor sur la mythologie nigérienne mais celui-ci est un peu plus abordable et moins violent. On y suit une jeune fille albinos (qui subit de nombreuses discriminations) qui découvre un monde et une magie cachés.

Titre : Black Enough dirigé par Ibi Zoboi

Résumé : Black Enough is a star-studded anthology edited by National Book Award finalist Ibi Zoboi that will delve into the closeted thoughts, hidden experiences, and daily struggles of black teens across the country. From a spectrum of backgrounds—urban and rural, wealthy and poor, mixed race, immigrants, and more—Black Enough showcases diversity within diversity.
Whether it’s New York Times bestselling author Jason Reynolds writing about #blackboyjoy or Newbery Honor-winning author Renee Watson talking about black girls at camp in Portland, or emerging author Jay Coles’s story about two cowboys kissing in the south—Black Enough is an essential collection full of captivating coming-of-age stories about what it’s like to be young and black in America.

Pourquoi le lire ? Une collection d’histoires qui présente plusieurs réalités et montrent ce que c’est d’être un jeune noir.e aux Etats-Unis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s