[DIVERSITHEQUE] Chronique de Pulp de Robin Talley

Résumé : En 1955, Janet Jones, âgée de 18 ans, garde secret l’amour qu’elle partage avec sa meilleure amie Marie. Être gay à Washington à l’ère du maccarthysme, n’est pas facile, mais quand elle découvre une série de livres sur les femmes qui tombent amoureuses d’autres femmes, cela réveille quelque chose chez Janet. Alors qu’elle jongle avec une romance qu’elle doit cacher et sa nouvelle ambition d’écrire et de publier sa propre histoire, elle prend le risque de s’exposer, et Marie aussi, à un danger bien trop réel.
Soixante-deux ans plus tard, Abby Zimet n’arrête pas de penser à son projet de fin d’année et à son sujet : la pulp fiction des années 1950. Elle se sent particulièrement liée à une autrice, une femme qui a écrit sous le pseudonyme «Marian Love» et elle est déterminée à la retrouver et à découvrir sa véritable identité.

Editeur : Harlequin Teen
Nombre de pages : 416
Genre : Contemporain, fiction historique
Date de sortie : 13 novembre 2018

TW : homophobie

Radar à diversité : POC? pp lesbiennes + #ownvoices

L’avis de @littleandthemoon : Vous le savez peut-être si vous avez lu mon article sur les lesbian pulp fiction des années 50 mais c’est un genre littéraire qui m’a toujours rendu curieuse alors quand j’ai vu que Robin Talley (une des autrices de romans lesbiens la plus connue) avait sortit un roman sur le sujet, je n’ai pas hésité à le lire.

Ce que j’ai aimé :

→ Janet Jones : On suit deux temporalités dans ce roman et l’une d’elle est celle de Janet Jones dans les années 50. Elle vit une histoire d’amour avec sa meilleure amie Marie et si au début, ses sentiments lui font peur, elle trouve réconfort dans un roman lesbien trouvé à un arrêt de bus. Elle se sent moins seule et découvre qu’il y a des femmes qui partagent les mêmes choses qu’elle. J’ai beaucoup aimé la façon dont grandit le personnage. On passe d’une jeune fille apeurée à une femme qui sait ce qu’elle veut, qui écrit le roman qu’elle aurait aimé avoir jeune et ne veut plus avoir peur.
C’est évidemment le personnage qui m’a le plus intéressé. On sent que l’autrice a fait beaucoup de recherches et j’ai très facilement plongé dans le vieux Washington.
→ Abby Zimmet : Abby, elle, vit à notre époque. Elle est entourée d’ami.e.s queer, de professeurs compréhensifs et de parents qui l’acceptent. Abby vient de rompre avec sa petite-amie Linh. Elle aussi découvre la lesbian pulp fiction par hasard et décide d’en faire son sujet de projet de fin d’année. Elle tombe alors en amour avec le roman Women of the Twilight Realm d’une certaine Marian Love et en devient presque obsédée. Elle va alors tout faire pour découvrir qui était Marian Love et la rencontrer.
J’ai aimé la confrontation des deux époques. Si Janet vit dans un monde où l’homosexualité n’est pas acceptée, Abby, elle, n’a pas vraiment de problème de ce côté-là.
Il y a aussi toute une histoire de « deuil » d’une relation du côté d’Abby. Elle va devoir apprendre à avancer, à passer à autre chose. Elle va apprendre qu’elle n’a pas besoin d’un amour comme dans les contes de fée.

Ce que je n’ai pas aimé :

→ Robin Talley : Ce n’est pas la première fois que l’autrice (blanche) utilise des insultes raciales dans ses romans (sous couvert de fiction historique) que beaucoup de lecteur-trice-s noir-e-s dénoncent. Elle est connue pour avoir du contenu souvent problématique dans ses romans.
→ Longueur : J’ai trouvé le roman un peu trop long et parfois trop lent. Le rythme du livre ralentit vers le milieu du récit et j’ai un peu traîné la patte pour le terminer.
Au final, Pulp est un roman qui nous apprend beaucoup de choses sur les réalités historiques des années 50 où les personnages s’entrecroisent et révèlent petit à petit leurs secrets avec deux personnes qui semblent très différent au premier abord mais qui partagent beaucoup plus qu’on ne le croit.

7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s