[DIVERSITHEQUE] Chronique de As the crow flies de Karen F. Williams

Résumé : Samantha Weller, spécialiste en médecine légale devenue romancière paranormale, doit sa vie et sa carrière d’autrice à un corbeau qui l’a sauvée d’une mort certaine. Quand elle achète un vieux serre-livre qui ressemble à sa muse aviaire, son univers commence à ressembler à celui de ses romans.
Déterminée à trouver le compagnon de son serre-livre, Samantha et son acolyte d’antiquaire, Liz, se lancent dans une recherche qui les mènera à la belle et riche Gwen Laraway. Samantha est immédiatement séduite, mais la différence d’âge sème le doute chez Gwen.
Pendant ce temps, Liz tombe amoureuse de la nièce de Gwen, Isabel. Aussi dépourvue de sens qu’elle est sensuelle, Isabel n’a pas eu de rendez-vous depuis son bal de promo du lycée il y a dix ans, et elle est pétrifiée de son attirance soudaine pour Liz.
La romance semble fleurir de partout, mais des problèmes se posent lorsqu’un fantôme agité émerge de l’éther pour parcourir les coins sombres de ce récit envoûtant qui explore la mécanique quantique de l’immortalité.

Editeur : Bold Stroke Books
Nombre de pages : 336
Genre : Paranormal, romance
Date de sortie : 1er novembre 2018

Radar à diversité : POC, romances F/F + #ownvoices

L’avis de @littleandthemoon : Samantha est une autrice de romans sur le paranormal, elle vit avec Bertha son corbeau qui lui a un jour sauvé la vie et depuis ne la quitte plus. C’est en compagnie, de la soeur de sa belle-soeur, une antiquaire prénommée Liz, qu’elle va se mettre à la recherche du deuxième serre-livre d’une paire en forme de corbeau.

Ce que j’ai aimé :

→ Samantha et Gwen : Samantha est autrice, Gwen une collectionneuse et professeure de philosophie. Leur attraction est immédiate mais leur relation met du temps à démarrer car Gwen n’est pas à l’aise avec la différence d’âge (Samantha a quarante et quelques années et Gwen a quinze ans de plus). On assiste à une romance agréable à suivre avec deux femmes d’âge mûr qui apprennent à se connaître petit à petit.
→ Liz et Isabel : Liz est antiquaire, elle couche avec beaucoup de femmes sans jamais les rappeler. Quant à Isabel, elle n’est pas très à l’aise avec sa sexualité, elle préfère se plonger dans le travail. Isabel n’est pourtant en rien timide et elle adore les courses de voitures. J’ai beaucoup aimé le respect de Liz par rapport à Isabel. Elle prend son temps et ne va jamais plus loin que le veut Isabel.
→ Le paranormal : Dans le grand manoir où vivent Gwen et Isabel traîne un fantôme que certains peuvent voir et pas d’autres. On sent que c’est quelque chose qui est destiné à faire avancer l’histoire plus que le centre du récit mais j’ai trouvé ça plutôt intéressant. Je n’avais jamais lu de roman paranormal avant et c’était assez léger pour me plaire et assez logique.

Ce que j’ai moins aimé :

→ Le côté cérébral du roman : Les personnages ont parfois de grandes et longues discussions sur des sujets divers et variés : les voitures, la poterie, l’art déco, la philosophie. Et même si c’était parfois plutôt intéressant, les discussions étaient beaucoup trop longues pour moi.
Au final, j’ai été plutôt contente de ce roman choisi au hasard au détour de Goodreads. Le côté paranormal ne prend pas trop de place et les personnages sont agréables à suivre et on s’y attache facilement.

8/10

2 commentaires

  1. Finalement j’ai jamais commenté sur le blog mais quand j’ai vu que tu lisais ce livre sur Goodreads, j’ai voulu le lire aussi donc je l’ai acheté puis lu et franchement j’ai adoré. Je comprends ce que tu veux dire pour les longues conversations entre les persos sur l’histoire de l’art ou la philo mais j’ai trouvé que ça faisait partie du charme du roman, ça ne m’a pas dérangée. Globalement j’ai adoré les personnages, j’aime beaucoup qu’elles soient toutes aussi proches des animaux et les considèrent comme des individus à part entière, et elles sont toutes très érudites donc ça donne des dialogues que j’ai trouvés passionnants. J’ai trouvé le rebondissement où Gwen se met à soupçonner que Sam est une menteuse qui veut juste la séduire un peu forcé, genre fallait mettre du drama donc l’autrice a fait comme ça. A part ça, c’était très feel good, malgré les éléments surnaturels un peu flippants. Le cadre aide beaucoup (les romances entre riches font toujours un peu rêver). Lire ce roman, c’était un peu comme prendre des vacances et voilà, c’était génial.

    J'aime

    • Oh, ça me fait super plaisir ! Surtout que ce livre je l’ai trouvé vraiment par hasard en fouillant sur Goodreads quand je savais pas quoi lire. Les personnages sont vraiment le point fort du roman et c’est vrai que j’ai aussi adoré leur attitude avec les animaux. Merci beaucoup pour ce retour 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s