[DIVERSITHEQUE] « Ils nous ont marqués cette année » – 2018 (#2)

La lecture 2018 de @parmilesrécits : Souvent aux beaux jours, Ágústína grimpe sur les hauteurs du village pour s’allonger dans le carré de rhubarbe sauvage, à méditer sur Dieu, la beauté des nombres, le chaos du monde et ses jambes de coton. C’est là, dit-on, qu’elle fut conçue, avant d’être confiée aux bons soins de la chère Nína, experte en confiture de rhubarbe, boudin de mouton et autres délices.
Singulière, arrogante et tendre, Ágústína ignore avec une dignité de chat les contingences de la vie, collectionne les lettres de sa mère partie aux antipodes à la poursuite des oiseaux migrateurs, chante en solo dans un groupe de rock et se découvre ange ou sirène sous le regard amoureux de Salómon. Mais Ágústína fomente elle aussi un grand voyage : l’ascension de la « Montagne », huit cent quarante-quatre mètres dont elle compte bien venir à bout, armée de ses béquilles, pour enfin contempler le monde, vu d’en haut…

Editeur : Zulma
Date de sortie : 5 avril 2018
Genre : Historique
Nombre de pages : 144

Radar à diversité : handicap

Pourquoi avoir choisi ce livre ? J’ai adoré ce livre car il traite d’une jeune fille handicapée qui adore se reposer au milieu de la nature, comme moi ! Les descriptions sont magnifiques, on aborde aussi les relations entre la jeune fille et sa mère, grande voyageuse et sa mamie qui s’occupe d’elle. J’ai beaucoup aimé ce voyage en Islande sans bouger d’un poil ! Le livre ne parle pas de la problématique du validisme, et le handicap n’est pas le centre de l’histoire, et cette dernière chose est plutôt cool car il faut de tout ! Par contre je vous préviens il y a des scènes de violence envers les animaux. J’avais peur qu’il y ait un côté « dépassement du handicap » bien énervant et cliché, mais finalement, ce n’était pas grossier. Et l’autrice a une superbe plume, le livre se lit vite, l’histoire n’est pas commune, avec quasiment que des personnages féminins, foncez !

Note de Planète Diversité : @Parmilesrécits tient une chaîne YT qui aborde le handicap et la santé mentale d’un point de vue concerné ainsi que des critiques de romans.

2 commentaires

  1. Je viens de capter que c’est la même autrice qui a écrit Rosa Candida, livre que j’avais laissé tomber au bout de 50 pages tellement le personnage principal m’était antipathique… Cette chronique donnerait presque envie mais je peux pas oublier mon mauvais antécédent avec cette autrice >_<

    J'aime

    • Moi j’ai lu rosa candida après, justement, et le personnage principal est totalement insupportable, j’ai aimé l’écriture, mais ce personnage, quel relou!!! Mais non les persos de ce roman sont beaucoup moins énervants!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s