[DIVERSITHEQUE] Chronique de Not your sidekick de C.B Lee

Résumé : Bienvenue à Andover… où les super pouvoirs sont courants, mais les stages sont compliqués. Demandez à la lycéenne, Jessica Tran. En dépit de sa lignée héroïque, Jess est résignée à une vie sans super pouvoirs et cherche simplement à renforcer ses candidatures pour l’université lorsqu’elle tombe sur le stage parfait (rémunéré!) – il s’avère que c’est pour le plus odieux super-méchant de la ville. Du côté positif, elle travaille avec son crush secret de longue date, Abby, qui selon Jess pourrait avoir un secret à elle. Mais ce qui commence par une façon amusante de contrarier ses parents super-héros prend un tournant soudain et dangereux lorsqu’elle découvre un complot plus vaste que les héros et les méchants.

Informations :

Editeur : Duet Books
Date de sortie : 8 septembre 2016
Genre : SF, fantastique, YA
Nombre de pages : 283

Radar à diversité : pp asiatique + #ownvoices, bisexualité, transidentité

L’avis de @littleandthemoon :

Ce que j’ai aimé :

→ La romance : Ce n’est pourtant pas ce que je cherchais le plus en plongeant dans un roman de super-héro et pourtant, c’est la romance entre Jessica et Abby que j’ai le plus apprécié. Elles travaillent toutes les deux pour un mystérieux « M » et se rapprochent grâce à ce fameux stage. La romance est adorable, bien mené et pas trop rapide.

→ Les personnages : Là encore un autre point fort de l’histoire. Jessica est agréable à suivre, elle n’a pas de pouvoirs et après avoir cherché désespérément qu’elle serait son talent caché, elle se résigne. C’est une jeune fille courageuse, travailleuse et j’ai apprécié voir l’histoire à travers elle. Chaque personnage secondaire à sa propre histoire, sa propre personnalité (si bien que les autres tomes se concentrent sur d’autres personnages de l’histoire).

→ La représentation : Comme dans les autres romans de C.B Lee, la représentation a un rôle important. La famille Tran est asiatique. Jessica est bisexuelle et fière. Le meilleur ami de Jess, Bells, est un homme trans. Jessica demande même à un personne ses pronoms. On a vraiment une palette de personnages divers.

Ce que je n’ai pas aimé :

→ Le plot : Je l’ai trouvé trop prévisible, sans surprise. Le roman est court et le worldbuilding prend la moitié des pages, ce qui au final ne laisse pas de temps à l’action ou au développement de l’histoire. J’avais deviné le plot twist dès les premiers chapitres et la fin est vraiment anti-climatique, sans que le climax n’ait eu aucun impact sur les personnages.

Je crois que je n’ai jamais été aussi déçue de ne pas apprécier un livre qui avait pourtant tout pour me plaire. Mais au final, les points faibles prennent le pas sur ce que j’ai aimé. Je ne lirais donc pas les autres tomes.

4/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s