[DIVERSITHEQUE] Chronique de Everyheart a doorway de Seanan McGuire

Résumé : Les enfants ont toujours disparu lorsque les conditions étaient réunies; glisser à travers les ombres sous un lit ou à l’arrière d’une armoire, dégringoler dans des trous de lapins et pénétrer dans de vieux puits, et en ressortir dans un tout autre monde.
Nancy a disparu une fois, mais maintenant elle est de retour. Les choses qu’elle a vécues …l’ont changé. Les enfants sous les soins de Miss West comprennent trop bien. Et chacun cherche un moyen de retourner dans son propre monde imaginaire.
Mais l’arrivée de Nancy marque un changement au foyer. Les ténèbres sont à chaque coin de rue et quand la tragédie frappe, c’est à Nancy et à ses nouveaux camarades de classe de comprendre le cœur du problème.
Peu importe le coût.

Informations :

Editeur : Tor.com
Date de sortie : 5 avril 2016
Genre : Contemporain, fantasy, mystère
Nombre de pages : 169

Radar à diversité : asexualité, transidentité, ps asiatique, ps latinx

L’avis de @littleandthemoon :

Ce que j’ai aimé :

→ L’idée de départ : Si vous me suivez sur mon compte twitter perso, vous savez la chose principale à savoir sur moi : je suis la plus grande fan de Narnia que le monde ait porté (ok, je m’emballe). Alors l’idée d’avoir un livre qui traite du sujet des mondes magiques et surtout qui parle de l’impact psychologique que ces « voyages » peuvent avoir sur des enfants m’a tout de suite intéressé. Dans ce livre, on suit Nancy qui arrive dans une sorte de pensionnant spécialisé pour les enfants qui, comme elle, ont voyagé dans un monde parallèle au nôtre.

→ La diversité : L’autrice nous offre (comme toujours) des personnages intéressants et sûrs de qui ils sont. Le personnage principal, Nancy est asexuelle et n’hésite pas à remettre les gens à leur place lorsqu’ils lui font des remarques déplacés. On a le droit aussi à un beau moment sur la différence entre asexualité et aromantisme. Le personnage principal masculin est lui transgenre et là encore, sa présence soulève beaucoup de questions de la part de l’entourage.

Ce que je n’ai pas aimé :

→ Le trame : Si comme je vous l’ai dis, j’adore l’idée de départ, je l’ai malheureusement trouvé assez mal exécuté. Le pseudo mystère qui entoure le pensionnat n’en a pas été un puisque au bout de 3 minutes j’avais compris qui était derrière ces choses étranges. Si l’autrice a essayé de créer une atmosphère spéciale, je n’ai pas du tout été réceptive et plus d’une fois, j’ai levé les yeux au ciel.
Il y a même eu quelques passages longs et pour un roman si court c’est un comble.

→ Les personnages : A aucun moment, je ne me suis attachée aux personnages (que ce soit principaux ou secondaires). Le roman est trop court pour nous permettre de les comprendre.

Je ne sais pas vraiment ce qui n’a pas fonctionné avec moi mais il a manqué quelque chose pour me faire m’intéresser à l’histoire et aux personnages. C’est un livre très apprécié mais la majorité des gens que je connais alors ça vient probablement de moi. J’en attendais peut-être trop.
Bref, Everyheart a doorway n’est pas un livre que je recommande.

4/10

2 commentaires

  1. Je voyais tellement de gens de Twitter enthousiasmés par ce livre que j’en ai un a priori très positif. C’est bien d’avoir un avis plus nuancé, mais je pense que je le lirai quand même. Après tout, t’as pas trop aimé The Surface Breaks et j’ai adoré! Donc on sait jamais x)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s