[DIVERSITHEQUE] Chronique de Tash Hearts Tolstoy de Kathryn Ormsbee

Résumé : Natasha «Tash» Zelenka se retrouve, avec son obscure websérie « Unhappy families » sur le devant de la scène: elle est devenue virale.
Son spectacle est une adaptation moderne d’Anna Karenina, écrite par le comte Lev Nikolayevich «Leo» Tolstoy, l’amour littéraire de Tash. Tash est fan des quarante mille nouveaux abonnés, de leurs tweets jaillissants et des
leurs GIFs sur Tumblr. Mais pas tellement de la pression de délivrer la meilleure websérie jamais inventé.
Et quand « Unhappy Families » est nominé pour un prix Golden Tuba, le cyber-flirt de Tash avec le youtubeur Thom Causer a soudain le potentiel de devenir quelque chose IRL, si elle parvient à lui dire qu’elle est asexuelle.
Tash veut profiter de sa nouvelle renommée, mais va-t-elle perdre ses amis dans son ascension ? Que ferait Tolstoï ?

Informations :

Editeur : Simon & Shuster
Date de sortie : 6 juin 2017
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 367

Radar à diversité : asexualité, bouddhisme, queer rep + autrice demisexuelle

L’avis de @littleandthemoon : Depuis Silence Radio d’Alice Oseman et Eliza et ses monstres de Francesca Zappia, je me suis découvert une passion pour les livres qui traitent d’Internet, des communautés, des fandoms… Je me suis donc lancée dans Tash hearts Tolstoy avec l’envie de passer un bon moment et je n’ai pas été déçu !

Ce que j’ai aimé :

→ Le processus de websérie : Tash réalise une websérie inspirée d’une oeuvre de Tolstoy avec ses amis et devient célèbre du jour au lendemain. J’ai adoré voir les scènes de tournage qui se font simplement dans la maison de Tash ou quelques fois à l’extérieur. J’ai aimé suivre le processus de création et l’énergie que cela demandait.

→ Internet et les réseaux sociaux : Lorsque la websérie et les fans explosent, on aperçoit d’abord le côté positif de la chose : les fans sont enthousiastes, les commentaires affluent… Mais Tash va vite déchanter puisque rapidement les commentaires négatifs arrivent et l’autrice nous montre l’impact qu’ils peuvent avoir. Alors que Tash adorait travailler sur sa websérie, elle se sent obligée de se justifier alors même qu’elle ne prétend jamais réaliser la meilleure websérie du monde. J’ai trouvé qu’on ressentait bien la détresse du personnage principal et les effets négatifs (et positifs) que tout ça lui a apporté.

→ La représentation de l’asexualité : Une fois de plus, je ne peux pas juger si la représentation est bonne mais d’après des avis de personnes concerné.e.s, la représentation est très bien faite. L’autrice parle des micro-agressions subies par Tash, des stéréotypes et Tash va trouver le courage d’en parler plus librement.

→ Jack et Paul : Ils sont les meilleurs amis de Tash et sont aussi frère et soeur. Ils ont tous les deux une personnage bien différente qui s’accorde avec celle de Tash, ils connaissent tous les uns des autres et leur amitié est un vrai roc pour Tash.

Ce que j’ai moins aimé :

→ La romance : Je l’ai trouvé sans intérêt, le personnage de Thom est insupportable et a besoin d’être call out plus souvent.

→ Klaudie : La soeur de Tash est exaspérante du début à la fin de l’histoire sans raison. Je n’ai vraiment pas compris le but de la rendre si insupportable sans rien en faire à la fin.

Pour finir, Tash Hearts Tolstoy est livre parfait pour ceux qui, comme moi, passe du temps sur Internet et les fandoms. Et malgré une histoire un peu lente parfois, on entre dans l’univers de Tash et de Lev Nikolayevich «Leo» Tolstoy avec facilité.

16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s