[DISCUSSION] Bi erasure et mauvaise représentation de la bisexualité dans la littérature YA

Pour commencer, qu’est-ce que ça veut dire « bi erasure » ? Le terme pourrait littéralement être traduit par l’occultation de la bisexualité et concerne la tendance à effacer ou ignore la bisexualité dans les médias, les recherches historiques…
C’est quelque chose qu’on retrouve un peu partout puisque beaucoup ne voit que les relations hétéro-homo, la bisexualité est parfois (souvent) mise de côté (et parfois même dans la communauté LGBT). J’ai parfois été confronté, dans mes lectures, à ce phénomène qui me donnait envie de hurler au personnage principal de se renseigner.

L’exemple le plus frappant de bi erasure, je l’ai trouvé dans le livre Carry On de Rainbow Rowell, un livre très apprécié mais que j’avais détesté sans savoir pourquoi… jusqu’à ce que je mette le doigt dessus : la possible bisexualité de Simon Spier n’est jamais mentionnée.
Voilà le topo, dans l’histoire Simon sort avec une fille, Agatha, depuis des années. On ressent bien que leur relation ne se passe pas bien et ils finissent par rompre. Simon tombe amoureux de Baz, un jeune garçon qui se définit comme gay.
Tout va bien dans le meilleur des mondes (si on oublie les méchants qui veulent leur peau mais whatever). Pourquoi Simon ne se pose pas la question de la bisexualité/pansexualité ? Sa relation avec Agatha n’est jamais présentée comme forcée pour faire comme les autres, Simon ne découvre pas quelque chose de nouveau, des sentiments qu’ils n’avaient jamais ressenti avec Baz. Alors pourquoi ne serait-il pas bi ? Simon embrasse Baz et hop il se demande tout de suite s’il n’est pas gay comme si on ne pouvait aimer qu’un seul genre.
Je comprend le besoin de ne pas avoir de label et je comprend aussi que chacun navigue comme il peut parmi ces labels (en tant que femme qui ne sait toujours pas si elle est bi, lesbienne ou pan, i get it) mais agir comme si la bisexualité et la pansexualité n’existaient pas, c’est une mauvaise représentation de la communauté LGBT.

Récemment en lisant Furyborn de Claire Legrand, je suis tombée sur un autre genre de mauvaise représentation de la bisexualité.
J’étais contente de commencer ce livre qui promettait une grande épopée de fantasy et des personnages principaux bi. Les avis et les médias ont appuyés sur le fait qu’il y avait de la bisexualité dans le livre. Autant dire qu’étais sold dès le début.
J’ai vite déchanté en découvrant ces fameux personnages bi… Tout ça tient en deux lignes qui se résument à ça « elle a couché avec des hommes et des femmes ». Ok, super. Il est où le personnage bi qu’on m’avait promis ? Parce que j’appelle pas ça de la représentation. L’orientation d’une personne n’est pas définie par les gens avec qui elle couche mais par les personnes qui l’attirent.
Franchement, si c’est pour faire ça, ne faites rien et continuez à écrire les personnages cis het que vous savez si bien faire.

C’est tout pour moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s