[DIVERSITHEQUE] Chronique de Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent Del Socorro

Résumé : Deux ans avant l’édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion, Marseille la catholique s’oppose à Henri IV, l’ancien protestant. Une rébellion, une indépendance que ne peut tolérer le roi. A La Roue de Fortune se croisent des passés que l’on cherche à fuir et des avenirs incertains : un chevalier usé et reconverti, une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un couple de magiciens amoureux et en fuite, et la patronne, ancienne mercenaire qui s’essaie à un métier sans arme. Les pions sont en place. Le mistral se lève. La pièce peut commencer.

Informations :

Editeur : ActuSF
Date de sortie : 6 mars 2015
Genre : Historique, fantasy, uchronie
Nombre de pages : 280 pages

Radar à diversité : pp noire, couple m/m

L’avis de @littleandthemoon : Si vous vous souvenez bien, j’avais adoré le deuxième roman de Jean-Laurent del Socorro Boudicca alors j’ai voulu me lancer dans son premier roman.
Là encore on part sur un livre historique où les guerres de religion font rage. On est à Marseille en 1596 et on suit cinq personnages différents mais dont la vie et l’histoire sont liées.
Nous avons tout d’abord Victoire, une vieille dame, cheffe de la guilde des Assassins.
Axelle, ancienne mercenaire, qui tient l’auberge où une bonne partie de l’histoire se déroule.
Armand et son amant Roland qui manipulent un art magique dangereux.
Gabriel, un chevalier qui a des choses à se reprocher.
Et Silas, le bras-droit de Victoire.
On a donc toute une galerie de personnages auxquels on peut s’attacher. Le problème des livres à plusieurs points de vue c’est qu’il y a toujours des personnages qui nous intéressent moins, voir pas du tout.
L’action se passe sur une ou deux journées mais le récit nous emmène aussi dans le passé des personnages. C’est cette partie-là que j’ai le plus apprécié. Les flashbacks étaient intéressants et prennent la majeure partie du roman. J’ai moins accroché à l’histoire en elle-même (la prise de Marseille par l’armée du roi).
Le fait que ce soit un roman court avec des chapitres d’une à deux pages renforcent l’action et du coup le livre se lit très rapidement.
Le contexte historique est facile à suivre mais si on a que peu de connaissances sur cette partie de l’Histoire.
J’ai moins aimé ce livre (par rapport à Boudicca) mais ça reste une bonne histoire rapide à lire avec des personnages forts.

12/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s