[DIVERSITHEQUE] FEMINI-BOOKS : Nous, les filles de nulle part d’Amy Reed

Aujourd’hui c’est pour un article spécial que nous nous retrouvons. En effet, dans le cadre du projet Fémini-books du mois de mars, je suis là pour vous parler littérature et féminisme et pour cela j’ai choisi un livre qui m’a particulièrement marqué ces derniers mois et il s’agit de… *roulement de tambour* : NOUS, LES FILLES DE NULLE PART d’Amy Reed. Un roman qui s’élève contre la culture de viol et qui prône un féminisme inclusif.

Résumé : Grace vient d’entrer au lycée Prescott après avoir déménagé. Dans la chambre de sa nouvelle maison, elle découvre des mots griffés sur le mur : Aidez-moi. Tuez-moi, je suis déjà morte.
Ces mots, c’est Lucy, qui les a tracés. Lucy, qui a accusé trois garçons de Prescott de l’avoir violée. Lucy, qui a été traitée de menteuse par le reste du lycée. Lucy, que la police n’a pas écoutée. Lucy, qui a fui la ville avec ses parents.
Très vite, Grace comprend que cette violence s’exerce à tous les niveaux dans la ville de Prescott : quand les joueurs de l’équipe de foot notent le physique des filles qui passent devant eux ; quand son amie Rosina doit éviter les avances des clients du restaurant où elle travaille ; et surtout sur le blog du moment, « Les vrais mecs de Prescott » dont la ligne éditoriale consiste principalement à considérer les femmes comme des objets.
Grace, Erin et Rosina sont décidées à agir, mais elles ne peuvent le faire seules.


Informations :

Editeur : Albin Michel
Date de sortie : 28 février 2018
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 544

TW : viol, misogynie, agressions sexuelles

L’avis de @littleandthemoon : Si vous cherchez un livre où les filles crieront haut et fort que plus jamais elles ne resteront silencieuses, alors vous l’avez trouvé.
Dans ce livre, on suit trois jeunes filles (Grace, Erin et Rosina) avec trois points de vue différent et si chacune va avoir sa propre histoire, elles en ont aussi une en commun.
Commençons avec Grace. Grace est nouvelle, elle vient d’emménager. Sa famille est chrétienne et la religion a une grande place dans leur vie. C’est aussi une jeune fille grosse. Quand est-ce que la dernière fois que vous avez lu un livre sur un personne gros.se sans que ce soit le cœur de l’histoire ? Grace est empathique et c’est elle qui sera l’instigatrice de groupe Les filles de nulle part.
Erin vit avec son syndrome d’asperger et de l’anxiété et avec une mère qui pense la comprendre mais qui se trompe sur toute la ligne. Elle est plus réservée et elle nous entraîne dans son quotidien.
Il y a aussi Rosina qui vient d’une famille mexicaine, qui travaille dur pour aider sa mère et qui découvre peu à peu sa sexualité. Avec elle, on va explorer le thème des discriminations, des familles latinx…
Ensemble, elles vont créer le groupe Les filles de nulle part et réunir toutes les filles du lycée pour parler d’un tas de sujets très importants : sexisme, masturbation, racisme, consentement, viol, le concept de la virginité…
Le récit est parfois pesant et violent mais c’est nécessaire. Le viol est nommé tel quel, on ne tourne jamais autour du pot.
Ce que j’ai aussi particulièrement apprécié c’est que lorsqu’elles se réunissent, les filles du lycée sont parfois en désaccord mais il n’y a aucun GIRL HATE, juste des filles qui se soutiennent malgré leurs divergences d’opinions.
Je dirais tout de même que l’action est lente, on ne rencontre l’une des personnages les plus importants de l’histoire que dans les cinquante dernières pages.
C’est un livre à mettre entre toutes les mains. Le féminisme n’est pas que pour les femmes blanches et hétéros. Le féminisme est aussi pour les femmes de couleur, les personnes queer, les femmes trans et toutes les autres.

19/20

☛ Hier, c’était sur le blog Les livres de Mylou qu’il fallait aller pour parler du livre « Entre mes lèvres, mon clitoris ». Et pour demain je vous invite à visiter le blog de la Geekosophe pour en savoir plus sur les autrices de SFF et retrouvez, aujourd’hui, La parenthèse d’Axelle pour parler d’autrices françaises. Demain, ce sera sur la chaîne Youtube de Cordélia qu’il faudra être pour rencontrer avec des héroïnes lesbiennes.
Le projet du Femini-books, lui, à été instauré par @Opalyne dont voici le lien de la chaîne.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s