[DIVERSITHEQUE] Chronique de Little & Lion de Brandy Colbert

Résumé : Quand Suzette rentre à Los Angeles de son pensionnat en Nouvelle-Angleterre, elle ne sait pas si elle voudra y retourner un jour. L.A. est là où ses amis et sa famille sont (avec son crush, Emil). Et son demi-frère, Lionel, qui a été diagnostiqué avec un trouble bipolaire, a besoin de son soutien émotionnel.
Mais alors qu’elle s’installe dans son ancienne vie, Suzette tombe amoureuse de quelqu’un de nouveau … de la même fille que son frère. Lorsque la maladie de Lionel devient incontrôlable, Suzette est obligée de faire face à ses erreurs passées et de trouver un moyen d’aider son frère avant qu’il ne se blesse lui-même – ou pire.

Informations :
Editeur : Little Brown
Date de sortie : 8 août 2017
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 327

TW : dépression, suicide, épisodes hypomaniaques

Radar à diversité : PP noire, PP bisexuelle, PP juive, PS bipolaire + #ownvoices

L’avis de @littleandthemoon : On ne va pas passer par quatre chemins : j’ai adoré Little & Lion. C’est un livre contemporain très divers. On y parle de sexualité, de maladies mentales, de religions, de racisme…
Tout commence avec Suzette qui retourne dans sa famille à Los Angeles après être partie pour ses études. Suzette est noire, juive et bisexuelle. J’ai beaucoup aimé suivre Suzette avec qu’elle tente de comprendre sa sexualité, ses sentiments. C’est vraiment un parcours très honnête dans lequel j’ai pu me retrouver.
Mais le coeur du livre c’est la famille de Suzette et notamment son demi-frère Lionel. La mère de Suzette s’est remariée avec un homme juif quelques années auparavant. La famille est très soudée et voir une relation entre demi-frères/soeurs et même beau-père/belle-fille aussi belle m’a vraiment fait chaud au coeur.
Cette chronique n’est pas une chronique #ownvoices sur le point de vue de la bipolarité. Mais d’après les échos que j’ai vu, la représentation est très bonne. Les épisodes de dépression/hypomanie sont très justes et j’ai été assez impressionné de la façon avec laquelle l’autrice à gérer le thème. Le sujet des médicaments est bien traité et on n’entre pas dans la démonisation des traitements. Lionel a aussi des mots très justes sur sa maladie que vous laisserais découvrir.
Il y a cependant quelques choses qui m’ont un peu dérangé dans ce livre : le triangle amoureux. Suzette est déchirée entre un garçon et une fille (bon déjà bonjour le cliché mais passons). Puis la bipolarité de Lionel est un peu ce qui va être l’élément déclencheur de « tout » ce qui va mal tourner. Ca m’a un peu gêné pour être honnête. L’autre chose est l’infidélité émotionnelle qui est présente à certains moments (je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler).
De plus, ce livre nous vend de part son résumé une romance f/f et je vous préviens tout de suite, ce n’est pas le cas. Suzette tente de comprendre qui elle est, qui elle aime mais ne vous attendez pas à une grande romance.
Malgré tout, tous les personnages sont complexes et bien développés. Les personnages secondaires sont eux aussi très divers. Emil est coréen et mal-entendant, Raphaëla est pansexuelle… Et on s’attache vite à chacun d’entre eux.
Je vous conseille cette lecture malgré ces défauts. Cette lecture est unique et réchauffe le coeur !

17/20

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s