[DIVERSITHEQUE] « Comment je suis devenu Malcolm X » ou comment un homme devient un combat

Résumé : Les parents de Malcolm l’ont toujours poussé à réaliser ses rêves. Mais comment Malcolm Little peut-il continuer à espérer après le meurtre de son père et l’internement de sa mère en hôpital psychiatrique ? D’autant que ses professeurs lui rient au nez lorsque Malcolm leur confie vouloir devenir avocat. Devenu orphelin, privé de ses frères et soeurs, Malcolm décide de fuir ce monde dominé par les blancs, d’abord à Boston, chez sa demi-soeur, pour s’étourdir de musique, d’alcool et de danse, avant de partir à Harlem, et de devenir un escroc accompli. Emprisonné pour vol à l’âge de 20 ans, Malcolm découvrira la religion musulmane, rencontrera la foi et deviendra Malcolm X, grand prêcheur militant pour la défense du peuple noir.

N.B : Le livre a été écrit par Ilyasah Shabazz, l’une des filles de Malcolm X. Elle romance, en partie seulement et elle l’explique d’ailleurs en détails dans les notes de fin, l’adolescence de voyou de son père. De toute les parties de la vie très riche de Malcolm X, c’est peut-être la moins connue, ce qui rend ce roman très intéressant.

Introduction : Malcolm X est un leader politique noir américain qui a profondément marqué l’histoire de la lutte pour les droits des personnes afro-américaines aux Etats-Unis. En effet, il s’est battu pendant une énorme partie de sa vie pour les droits des personnes noires et contre le racisme. Sa pensée a énormément évolué et ce tout au long de sa vie. Pendant son adolescence, il a sombré dans la délinquance. Un passage en prison lui permet de découvrir le plaisir de lire, et surtout : la religion. Malcolm X devient musulman et rejoint la Nation of Islam, qu’il quittera finalement quelques années plus tard, en raison de trop grandes divergences avec son leader. Durant ces années, il épouse les thèses de la Nation, avant de finalement y renoncer, ne les trouvant pas en adéquation avec le mouvement des droits civiques qu’il estimait le meilleur moyen pour les personnes noires d’obtenir de réels droits. Cette fracture provoque aussi de nouveaux changements dans sa pensée politique, qui est alors de plus en plus riche. Il n’aura cependant pas le temps d’aller plus loin dans ses combats : il est assassiné en plein discours en 1965. Sa pensée reste néanmoins très présente et elle marque toujours autant cette partie de l’histoire américaine.

Informations

Éditeur : Bayard Jeunesse
Date de sortie : 18 octobre 2017
Genre : YA, autobiographie romancée
Pages : 464

TW : racisme, sexe, drogues, insultes raciales

L’avis de @rojasiempre : Évidemment, le roman traite du racisme, sans prendre de pincettes et sans essayer de minimiser quoi que ce soit. Il y est très clairement dénoncé et la manière dont il a influencé le personnage principal est extrêmement bien décrite. L’auteure maitrise clairement son sujet et ça n’a absolument rien d’étonnant, vu ses propres origines et son lien direct avec lui. Toutefois, elle garde toujours beaucoup de recul et rien dans son écriture n’excuse les méfaits du géniteur (et d’ailleurs, dans la réalité, il a reconnu regretter ce pan de sa vie).

Les flashbacks sont bien amenés et amènent toujours quelque chose au récit. Ils ne sont pas là par hasard et c’est très agréable. En plus, ça permet de mieux comprendre tout le reste. Le rythme est très bon et ne laisse jamais place à l’ennui. Le roman se lit assez facilement et ne demande pas spécialement de connaitre le personnage qu’il utilise pour comprendre quoi que ce soit. On peut très bien ne rien connaitre de sa vie et lire ce récit sans l’ombre d’une difficulté. L’écriture reste toujours très simple et surtout ouverte à tous.

Je trouve justement que ce roman peut être un bon premier moyen pour se familiariser avec ce personnage. Il permet de comprendre l’un des aspects de sa vie et ainsi, le début du combat qui a animé celle-ci. Parce que même si il ne s’en rend pas encore compte à ce moment-là, Malcolm se bat déjà, à l’époque. En existant simplement.

La toute dernière partie (celle où il se retrouve en prison, qui ne dure que quelques pages) arrivent peut-être un peu trop vite, et casse en un sens le rythme du roman, mais ça apporte une certaine authenticité au récit. Je regrette que cette partie ne soit pas plus longue, parce qu’elle est extrêmement importante dans la vie du personnage et dans son évolution politique, mais c’est un choix de l’auteure.

Pour conclure, je dirais que ce roman est un très bon roman, qui permet de mieux appréhender un personnage souvent controversé. Il est vraiment intéressant de le lire et de se renseigner sur cette figure qui aura marqué l’Histoire.

16/20

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s