[DIVERSITHEQUE] Chronique d’Inséparables de Sarah Crossan

Résumé : Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?


Informations :

Éditeur : Rageot
Date de sortie : 17 mai 2017
Genre : YA, contemporain
Pages : 416

TW : anorexie, VIH, alcoolisme

L’avis de @littleandthemoon : J’ai dévoré ce livre en à peine deux heures.
Il faut dire qu’il a un style d’écriture particulier auquel je ne m’attendais pas. Ce livre est écrit comme de la poésie (en vers) mais il n’y a pas de rimes.
Ici, on suit donc la vie de deux sœurs siamoises qui entrent pour la première fois au lycée. Et j’avais peur d’une chose : que l’autrice est écrit un livre qui plonge dans le pathos pour nous faire tirer une larme dans les premières pages. Ce n’est pas du tout le cas. On n’a que le point de vue, les pensées intimes de Grace qui est plus réservée et plus douce que sa soeur. Elles ont chacune un caractère bien distinct. Et si vous croyez que ce dont rêve ces deux soeurs est d’être séparé, vous avez tout faux. Voilà leur norme et pour rien au monde Grace ne voudrait être séparée de Tippi. Et vice-versa.
Et elles sont bien décidées à vivre leur vie malgré les douleurs et les moqueries. Si vous attendiez à voir des personnages qui s’apitoient sur leur sort, vous vous trompez là encore !
L’autrice semble avoir fait de nombreuses recherches sur la et même si je ne peux pas vérifier l’authenticité de ce qu’elle a écrit, les deux sœurs m’ont semblé réelles. J’ai aimé les voir dans leurs tâches quotidiennes mais aussi les difficultés qu’elles ont rencontré : le manque de vie privée parce que les gens se sentent autorisés à poser des questions gênantes, la situation financière de leur famille, les effets psychologiques…
Les personnages secondaires avaient aussi leur importance que ce soit la famille des sœurs ou leurs amis. Ils étaient tous bien développé avec leurs défauts et leurs qualités.
Ce roman fait aussi beaucoup réfléchir. Notamment à la façon dont on traite les personnes avec un handicap. Inutile d’avoir de la pitié et Tippi et Grace nous le font bien comprendre :
Mon seul reproche serait que la fin était trop rapide. Au final, on a aucune réelle clôture de l’histoire et c’était très abrupte. Mais je vous recommande tout de même cette lecture si vous cherchez quelque chose de différent et de fort !

18/20

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s